Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nouvelles du front...

Publié le par serge fino

Soixante jours! Exactement deux mois qui se sont volatilisés depuis mon dernier post. Le temps devient encore plus sournois lorsqu'on lui tourne le dos, et il en profite pour nous ôter des jours sur la note de l'addition finale.

Avec le déconfinement, la séance de dédicace (la première depuis le mois de janvier) à la librairie trait d'Union de Noirmoutier a pu finalement se faire. Il a juste fallu mordre un peu sur la rue, heureusement fermée des deux côtés pour l'occasion. Un genre de table ronde dans un premier temps, avec un lectorat intéressé et attentif, suivi d'une séance de dédicace qui a débordé les jours suivant sur le comptoir de la librairie, parce que certaines personnes n'avaient pas la possibilité de rester. L'accueil de Bénédicte et de Vincent ayant été de classe mondiale, je me suis évidemment plié à l'exercice de la dédicace de la pile de "livres avec prénom" avec un grand plaisir. D'autant que l'hébergement se situait dans un studio indépendant au dessus de la librairie.

Je n'étais pas retourné sur l'île de Noirmoutier depuis le mois de juin 2017 et le salon du livre de mer, là même où j'avais rencontré pour la première fois Sébastien Destremau et où avait germé l'idée de l'adaptation de son livre Seul au Monde.

J'ai retrouvé le cimetière de bateaux, l'ostréiculteur et son fanion du RCT, la rue de l'écluse et ses bateaux endormis sur le côté lorsque la marée est au plus bas, découvert la plage des dames, l'Anse rouge, le port de l'Herbaudière et les routes qui se faufilent entre les marais salants.

La maison au bord de la plage du Mardi-Gras que Yves Montand achète dans le film de Claude Sautet, César et Rosalie en 1972, est toujours là aussi, avec ses volets bleus, son charme désuet et autour de laquelle planent les ombres de Romy Schneider, de Sami Frey et d'Yves Montand.

D'autres salons sont venus s'ajouter à la longue liste des manifestations annulées, avec notamment le salon Quai des Bulles de Saint-Malo, où aurait du trouver place l'expo plein air de Saint-Brieuc. Pas de chance. Je vous glisse quelques clichés juste en dessous pour compenser. Elle restera en place sur les quais du port du Légué jusqu'au 26 septembre.

Le salon de Locmariaquer a également été annulé, mais je serai tout de même présent à la bibliothèque le samedi 19 septembre après-midi et le dimanche 20 septembre en matinée. Ça sera un genre de salon avec un seul auteur: moi.

Et, pour finir, la prochaine sortie sera pour le 14 octobre et la parution du deuxième tome de Seul au Monde, avec une préface de Charles Berling. Encore merci à lui pour m'avoir donné un peu de son précieux temps.

Je vais tenter, sans rien promettre, de vous tenir au courant de mon travail et de mes projets avant deux mois.

Prenez soin de vous.

Et comme dirait l'ami Eric Cartier, Peace and Love (même si je n'y crois pas).

 

 

 

 

Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...

Voir les commentaires