Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Finistère, la fin...

Publié le par serge fino

La fin de la terre, mais aussi la fin de la dernière case de la dernière planche de ce projet débuté fin avril, en compagnie de Thierry Jigourel.

"Le Finistère, une histoire entre terre et mer" sortira fin novembre aux éditions du Signe.

Les derniers extraits juste en dessous.

Le temps de remettre un peu d'ordre dans mon atelier, et je m'attellerai à la seconde moitié de la réalisation du tome 3 de Seul au Monde pour les éditions Glénat, le tome 2 étant prévu pour le 14 octobre.

Et en cadeau, une dédicace réalisée à Brest, dans la librairie Excalibulle, au mois de janvier 2018, il y a une éternité...

Dédicace réalisée pour le site du Fictionaute qui accompagnait une interview que vous trouverez ici.

 

Le Finistère, la fin...
Le Finistère, la fin...
Le Finistère, la fin...
Le Finistère, la fin...
Le Finistère, la fin...
Le Finistère, la fin...

Voir les commentaires

Finistère, dernière ligne droite...

Publié le par serge fino

Et nous voilà sur la fin de ce mois de septembre, déjà l'air fraîchit (emprunté à mon camarade Florian Ferrier), le soleil se couche tôt et se lève tard et les enfants ont repris le chemin de l'école.

Le drapeau à damier est en vue, puisque je suis en train de terminer la planche 43 de l'Histoire du Finistère pour les éditions du Signe. Une fois celle-ci terminée, il ne me restera plus que 3 planches à mettre au propre avant de retourner sur celles du tome 3 de Seul au Monde.

Avant de rejoindre Locmariaquer ce week-end pour une séance de dédicaces , quelques extraits et morceaux choisis du travail en cours.

(Et merci à Sébastien Destremau pour la photo, j'ai toujours rêvé d'avoir mon nom écrit en lettres de feu dans un abri-bus)

Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...
Finistère, dernière ligne droite...

Voir les commentaires

Etat des lieux...

Publié le par serge fino

Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...
Etat des lieux...

Et revoilà septembre, avec ses jours qui raccourcissent, ses ombres qui s'allongent, ses feuilles qui commencent à mourir, sa rentrée des classes et l'été qui remet ses chaussures.

Mes planches pour l'histoire du Finistère (éd. du Signe) seront terminées à la fin du mois. La sortie de l'album est toujours prévue pour fin novembre. Anne Quéméré, à ma demande, a accepté gentiment d'en signer la préface.  Merci encore à elle, de m'avoir accordé un peu de son précieux temps.

A la fin du mois, je pourrai revenir enfin au tome 3 de Seul au Monde (éd.Glénat) et à Sébastien Destremau que j'avais laissé fin avril en pleine tempête sur une jetée de Sotchi.

Sébastien, qui a profité de sa proximité avec Saint-Brieuc, puisqu'il est à Saint-Malo pour la préparation du Vendée Globe et de son nouveau bateau, pour aller à jusqu'au au port du Légué, et voir des morceaux de sa vie exposés en grand format dans ce cadre magnifique.

Concernant les séances de dédicaces, les deux seules dates de prévues pour le moment, sont celle de Locmariaquer les 19 et 20 septembre, et celle pour la fête du livre et du Var de Toulon, les 20, 21 et 22 novembre.

Il y a de fortes chances pour que ces deux dates restent les seules pour ce deuxième semestre.

Le salon Quai des Bulles ayant été annulé, je vous poste, pour compenser, quelques croquis modestes réalisés pendant mes neuf salons précédents. Il me semble bien les avoir déjà postés, mais Saint-Malo est un endroit que j'aime beaucoup. Alors...

 

 

Voir les commentaires

Finistère etc...

Publié le par serge fino

Comme promis et histoire de ne pas laisser s'écouler deux mois entre deux posts, un petit état des travaux et de l'avancement des planches de l'histoire du Finistère (scénario T.Jigourel) que j'aurai terminé le mois prochain et qui paraîtra le 24 novembre aux éditions du Signe.

Quelques morceaux choisis, couleur et crayonnés ...

 

Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...
Finistère etc...

Voir les commentaires

Nouvelles du front...

Publié le par serge fino

Soixante jours! Exactement deux mois qui se sont volatilisés depuis mon dernier post. Le temps devient encore plus sournois lorsqu'on lui tourne le dos, et il en profite pour nous ôter des jours sur la note de l'addition finale.

Avec le déconfinement, la séance de dédicace (la première depuis le mois de janvier) à la librairie trait d'Union de Noirmoutier a pu finalement se faire. Il a juste fallu mordre un peu sur la rue, heureusement fermée des deux côtés pour l'occasion. Un genre de table ronde dans un premier temps, avec un lectorat intéressé et attentif, suivi d'une séance de dédicace qui a débordé les jours suivant sur le comptoir de la librairie, parce que certaines personnes n'avaient pas la possibilité de rester. L'accueil de Bénédicte et de Vincent ayant été de classe mondiale, je me suis évidemment plié à l'exercice de la dédicace de la pile de "livres avec prénom" avec un grand plaisir. D'autant que l'hébergement se situait dans un studio indépendant au dessus de la librairie.

Je n'étais pas retourné sur l'île de Noirmoutier depuis le mois de juin 2017 et le salon du livre de mer, là même où j'avais rencontré pour la première fois Sébastien Destremau et où avait germé l'idée de l'adaptation de son livre Seul au Monde.

J'ai retrouvé le cimetière de bateaux, l'ostréiculteur et son fanion du RCT, la rue de l'écluse et ses bateaux endormis sur le côté lorsque la marée est au plus bas, découvert la plage des dames, l'Anse rouge, le port de l'Herbaudière et les routes qui se faufilent entre les marais salants.

La maison au bord de la plage du Mardi-Gras que Yves Montand achète dans le film de Claude Sautet, César et Rosalie en 1972, est toujours là aussi, avec ses volets bleus, son charme désuet et autour de laquelle planent les ombres de Romy Schneider, de Sami Frey et d'Yves Montand.

D'autres salons sont venus s'ajouter à la longue liste des manifestations annulées, avec notamment le salon Quai des Bulles de Saint-Malo, où aurait du trouver place l'expo plein air de Saint-Brieuc. Pas de chance. Je vous glisse quelques clichés juste en dessous pour compenser. Elle restera en place sur les quais du port du Légué jusqu'au 26 septembre.

Le salon de Locmariaquer a également été annulé, mais je serai tout de même présent à la bibliothèque le samedi 19 septembre après-midi et le dimanche 20 septembre en matinée. Ça sera un genre de salon avec un seul auteur: moi.

Et, pour finir, la prochaine sortie sera pour le 14 octobre et la parution du deuxième tome de Seul au Monde, avec une préface de Charles Berling. Encore merci à lui pour m'avoir donné un peu de son précieux temps.

Je vais tenter, sans rien promettre, de vous tenir au courant de mon travail et de mes projets avant deux mois.

Prenez soin de vous.

Et comme dirait l'ami Eric Cartier, Peace and Love (même si je n'y crois pas).

 

 

 

 

Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...
Nouvelles du front...

Voir les commentaires

Lavori in corso...

Publié le par serge fino

J'ai mis de côté provisoirement mes planches du tome 3 de Seul au Monde, dont la sortie du tome 2 est prévue pour le mois d'octobre, pour me consacrer depuis plus d'un mois maintenant à l'album sur l'histoire du Finistère, prévu pour le mois de novembre, aux éditions du Signe, sur un scénario de Thierry Jigourel.

Quelques morceaux choisis de la table de mon atelier de ces dernières semaines.

Malgré le confinement et la fermeture temporaires des librairies, la série Les Chasseurs d'écume continue de très bien se vendre et une réimpression des tomes 1 et 8 est en cours. Pour le 1er volume, ça sera la neuvième édition en neuf ans. Le sticker avec la mention du prix de l'académie de marine sera présent sur les 2 couvertures.

Au niveau des dédicaces, et si tout se passe bien, la prochaine en date (la première depuis le mois de janvier) sera pour la librairie Trait d'union, à Noirmoutier, le jeudi 16 juillet en soirée. On croise les doigts de tous les pieds.

D'autres nouvelles très bientôt, dés que j'ai cinq minutes à moi.

 

Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...
Lavori in corso...

Voir les commentaires

travail en cours et nouvelles du front...

Publié le par serge fino

Dans mon dernier post, j'en été resté aux annulations des dédicaces des 8 mai à la librairie l'Encre Bleue de Pornic et 9 mai à la librairie la Case des Pins à Saint Brévin, en Loire-Atlantique.

Sont venus s'ajouter à cette liste, le salon de La Seyne sur Mer, qui était prévu les 6 et 7 juin ainsi que celui de Saint Brieuc des 4 et 5 juillet.

En ce qui concerne ce dernier, l'exposition extérieure consacrée aux planches de Seul au Monde est malgré tout maintenue. Elle sera installée sur la rive du port du Légué. Je vous tiendrai au courant de son avancement.

Ma prochaine date de dédicaces est donc, sous réserve de l'évolution de la situation évidemment, pour Noirmoutier et la librairie Trait d'union. Cela se fera  jeudi 16 juillet en fin d'après midi, sous forme de table ronde avec les clients de la librairie pendant environ une heure, puis s'ensuivra une séance de dédicaces pendant la même durée. Espérons qu'au mois de juillet, avec la chaleur et les beaux jours, ce satané virus fera moins le malin.

Côté travail, j'ai abandonné provisoirement Sébastien Destremau en plein tome 3 et en pleine tempête dans la mer noire du côté de Sotchi. Je le retrouverai au mois de septembre, après avoir réalisé un album sur l'histoire du Finistère, pour les éditions du Signe, en compagnie de Thierry Jigourel.

Quelques extraits de ces 2 albums, avec Sébastien qui a 5 mois pour trouver une corde afin de repêcher ses petits camarades.

Quelques trucs en prévision également à la rentrée également avec un travail en commun entre la série Les Chasseurs d'écume et le musée de la pêche de Concarneau. Tout dépend, là encore, de l'évolution de la situation sanitaire d'ici le dernier trimestre.

Toujours à propos des Chasseurs d'écume, une émission de télé, qui devait se tourner en ce moment et qui, comme tous les tournages s'est retrouvé stoppée à cause du confinement. Certainement que cela se fera lorsque la situation aura évoluée dans le bon sens, j'espère au mois de septembre ou d'octobre. Je vous tiendrai évidemment au courant aussi pour ça.

Et puis, pour terminer, des nouvelles de Face Ocean et du prochain Vendée Globe, ici.

 

travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...
travail en cours et nouvelles du front...

Voir les commentaires

Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...

Publié le par serge fino

10 mars!!... Mince, le temps file. Mon dernier post date du 10 mars, de l'époque d'avant, d'avant le confinement.

Dans l'intervalle, beaucoup de choses ont changé pour beaucoup de monde. Je regardais hier soir l'armée des ombres, et notamment la scène où Lino Ventura, après avoir été libéré par ses camarades résistants, se retrouve confiné un mois dans une maison isolée, avec juste 30 jours de boites de conserve, un peu de tabac et un cahier pour tenir un genre de journal de bord quotidien. Heureusement, aujourd'hui, même si elle est dramatique pour certains, la situation est différente.

J'ai une pensée quand même pour ces gamins battus et qui trouvaient dans leur journée d'école, un moment de répit, comme une parenthèse dans leur enfer quotidien. Une pensée aussi pour ces femmes qui se sont retrouvées du jour au lendemain enfermées avec leur bourreau.

Et pour tous ces artisans, commerçants et indépendants pour lesquels le moment du bilan sera forcément dramatique.

A tous mes camarades auteurs qui se retrouvent amputés d'une grande partie de leur revenu.

Tout ça à cause d'un animal qui ressemble à un artichaut sur pattes, à une pomme de pin avec des yeux et une bouche, c'est-à-dire à rien, quoi.

Comment un battement d'ailes d'un papillon, à l'autre bout de la planète... etc... On connait le truc, malheureusement.

Nous passerons au travers de cette pandémie, comme on l'a fait avec la grippe espagnole ou, plus récemment, en 1969, avec la grippe asiatique (tiens, déjà). Il faudra alors que tout le monde y mette du sien et tire dans le même sens.

En ce qui me concerne, et comme la plupart de mes camarades auteurs, le confinement n'a pas changé grand-chose à mon quotidien, puisque cela fait maintenant 25 ans que je travaille chez moi, tous les jours.

Quelques conséquences cependant, avec mes différents éditeurs qui eux aussi, se sont mis au télétravail, mais qui font le maximum pour continuer à accompagner notre travail.

Un service événementiel, par contre, au chômage technique, puisque les salons et les séances de dédicaces se retrouvent annulés les uns après les autres.

Les derniers en date, en ce qui me concerne, sont les annulations du salon de Landerneau au mois de juin ainsi que les 2 séances de dédicaces que je devais effectuer le 8 mai à la librairie l'Encre Bleue de Pornic et le 9 mai à la librairie la Case des Pins à Saint Brévin. Tant pis, mais ça n'est que partie remise.

Après mes salons du mois de mars (Dijon et Aubenas), ça a été au tour de ceux du mois d'avril de passer à la trappe, le festival du récit de voyage de Beaulieu sur Mer, la librairie le livre et la plume de Concarneau, la médiathèque de Plougerneau et le salon du livre du Conquet.

Evidement la résidence d'artiste que je devais effectuer sur l'îl Wrac'h s'est retrouvé sur le carreau également.

Pour le moment, pas de nouvelles en ce qui concerne le salon de La Seyne sur Mer des 13 et 14 juin, du festival de Saint Brieuc des 4 et 5 juillet et de la dédicace à Noirmoutier le 16 juillet.

Je continue cependant à travailler sur le tome 3 de Seul au monde tome 3, à paraître normalement au mois d'octobre, puis je m'attellerai d'ici une dizaine de jours à la réalisation de l'histoire du Finistère, pour les éditions du Signe, en compagnie de Thierry Jigourel.

Et puis, pour finir, les étapes de la réalisation de la couverture du tome 2 de L'Or des Marées (prévu lui, pour novembre). Je vous posterai le travail terminé dés que j'aurai mis la touche finale. Ça sera pour cette semaine, en théorie.

Prenez soin de vous et restez chez vous pour éviter de donner à bouffer à cette saleté de virus.

 

 

Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...
Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...
Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...
Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...
Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...
Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...
Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...
Confinement, annulations, couverture et chantiers en cours...

Voir les commentaires

Dédicaces, annulations et mise à jour...

Publié le par serge fino

Comme on pouvait le craindre, le coronavirus impacte directement les manifestations, quelles qu'elles soient, et les conséquences de l'interdiction de rassemblements confinés de plus de mille personnes ne se sont pas faites attendre. Le salon de la BD d'Aubenas des 21 et 22 mars a été annulé. Vous pouvez donc le rayer de mon planning. Le festival Vini BD de Dijon, ce week-end, est par contre maintenu.

Sauf revirement de situation de dernière minute, je serai donc en bourgogne samedi et dimanche.

A ce propos, un petit message aux personnes qui seraient tentées de venir me faire dédicacer des albums édités par Soleil pour leur signaler que j'ai décidé depuis quelques mois de ne plus faire de dédicaces dessinées sur ces albums-là. J'avais déjà fait passer l'information, mais je vais la répéter jusqu'à ce que tout le monde soit bien au courant.

J'ai réalisé, depuis la fin de ma période Soleil, 8 tomes des Chasseurs d'écume, 4 tomes des Maîtres Saintiers, 1 tome de Seul au Monde et 1 tome de l'Or des Marées, ce qui fait 14 albums en tout. Cela me semble suffisant pour remplir un week-end en salon.

D'avance, merci donc.

Si le salon d'Aubenas a été rayé de mon planning, il faudra rajouter par contre 3 autres dates:

- les 4 et 5 juillet le salon BD de Saint-Brieuc (avec l'expo extérieure consacrée au tome 1 de Seul au Monde)

- le 16 juillet, à la librairie Trait d'Union de Noirmoutier, dans le cadre de leurs rencontres littéraires qui ont lieu tout l'été.

- les 19 et 20 septembre, le festival de Locmariaquer, dans le Morbihan

Et puis, ma résidence à l'île Wrac'h se rapproche dangereusement, c'est pour dans un mois.

 

Dédicaces, annulations et mise à jour...
Dédicaces, annulations et mise à jour...
Dédicaces, annulations et mise à jour...
Dédicaces, annulations et mise à jour...

Voir les commentaires

Des nouvelles, enfin...

Publié le par serge fino

Mon dernier post remonte au 25 novembre de l'année dernière. Dans l'intervalle, nous avons changé de décennie et le temps a passé. Presque trois mois sans rien écrire sur ce blog. La faute à beaucoup de travail, comme toujours, à une fin d'année fatigante et à un planning très chargé.

Quelques nouvelles, donc, histoire que vous ne pensiez pas que je suis parti pour le pays de l'envers du décor.

En ce qui concerne la série Seul au Monde, tout d'abord: Si j'en crois mon éditeur, Franck, (et je n'ai aucune raison de ne pas le croire), les ventes du tome 1 n'ont pas été à la hauteur de ce que toute le monde espérait, même si elles ne sont pas catastrophiques non plus.

Résultat, le nombre de tomes a été réduit à quatre, ce qui, par les temps qui courent, n'est pas si mal malgré tout. Ça m'a obligé, du coup, à remanier tout mon découpage et à "resserrer" en 2 tomes ce que j'aurais du raconter en trois. Pas dramatique, mais tout ça demande un peu de temps.

Le monde de l'édition est tout de même étrange puisque, malgré les critiques unanimement élogieuses sur le tome 1 "Chanteloube", les ventes n'ont pas forcément suivi. Et pourtant, je n’étais pas fier en attendant les premiers retours, vu que je scénarisais (ou plutôt j'adaptais) et je colorisais pour la première fois de ma carrière. Comme quoi, des excellentes critiques ou chroniques n'influent pas forcément sur les ventes.

Les choses sont comme ça. Tant pis. Personnellement, j'ai fait les choses du mieux que je pouvais, et bien plus encore. Le tome 2 est terminé et il sortira en octobre, un peu avant le départ du prochain Vendée Globe. C'est un choix éditorial. Il se pourrait que l'évènement relance un peu les ventes. Je vous poste quelques extraits un peu plus bas.

Le démarrage du tome 1 de l'Or des Marées a été meilleur, toujours selon mon éditeur. Je suis sur le point de terminer le tome 2 qui sortira en novembre 2020. Quelques morceaux choisis également un peu plus bas.

Vu que j'ai presque deux albums d'avance, j'ai accepté la proposition des éditions du Signe de réaliser un album sur l'histoire du Finistère, album qui s'intégrera dans leur collection sur les régions. J'en débuterai la réalisation début mai, en faisant un break de presque cinq mois sur le tome 3 de Seul au Monde (que je viens d'attaquer aujourd'hui même). Je travaillerai en collaboration avec Thierry Jigourel qui a travaillé notamment pour les éditions Soleil et qui est un spécialiste de la Bretagne.

Cela sera pour moi également, l'occasion de travailler à nouveau pour le Signe, après avoir dessiné il y a quelques années le tome 1 de l'histoire de la Provence.

Si vous avez bien suivi, j'ai donc trois contrats en cours, ce que je souhaite à tous mes collègues auteurs et dessinateurs qui galèrent par les temps qui courent. Les temps sont durs pour les auteurs de BD dont la moitié vivent avec un revenu inférieur au SMIC et un tiers en dessous du seuil de pauvreté.

Parfois, il faut vraiment en vouloir... Les pâtes à l'eau, c'est bon, mais à la longue, c'est lassant.

Autre projet qui était prévu de longue date, c'est une résidence d'artiste que j'effectuerai sur l'île Wrac'h, seul, comme Robinson Crusoé, du 12 au 18 avril, pendant une semaine donc.

L'île Wrac'h est située dans le Finistère Nord, à proximité de Plouguerneau, juste en face du phare de l'île vierge (le plus haut d'Europe) et c'est l'IPPA qui gère ces résidences qui sont, au choix, d'une semaine ou de deux semaines. Des plasticiens, peintres, sculpteurs, écrivains et bien d'autres se bousculent au portillon puisque le planning de ces résidences est systématiquement rempli tous les ans.

Un lien ici, avec une petite vidéo du peintre Mathias lors de son séjour sur l'île.

Je vous mets une petite carte un peu plus bas aussi, avec quelques photos, histoire de situer l'endroit.

Une semaine entière, seul, juste accompagné de mes carnets, de mes crayons et de mes aquarelles, à dormir dans la maison-phare, sans eau potable, quasiment sans électricité, à regarder la mer (comme Alain Barrière), à dessiner les vagues, les rochers, le phare, le sable, les bateaux, les oiseaux les goémoniers et à ramener un carnet de "voyage immobile", on pourrait appeler ça comme ça.

Je verrai si cela pourra intéresser une éditeur, même petit, à mon retour. Mais pour le moment, ça n'est pas le but.

Pour terminer, le planning des dédicaces du premier semestre qui est définitif et auquel aucune date ne viendra se rajouter.

- 14 et 15 mars: Festival Vini BD Dijon

- 21 et 22 mars: Festival BD d'Aubenas

- 4 avril: Festival du récit de voyage de Beaulieu sur Mer

- 11 avril, au matin: librairie Le livre et la Plume, Concarneau

- 18 avril: Médiathèque de Plouguerneau

- 25 et 26 avril: Salon du livre du Conquet

- 8 mai: librairie L'encre bleue à Pornic

- 9 mai: librairie La case des Pins à Saint-Brévin

-16 et 17 mai: salon du livre de Hyères les Palmiers

- 7 juin: salon BD de Landerneau

- 13 et 14 juin: festival BD de La Seyne sur Mer

 

Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...
Des nouvelles, enfin...

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>